A tout moment, de nouvelles émeutes peuvent éclater en France tant les incidents graves sont fréquents. Que fait le Parlement? [ 11/09/2008 ]

[ 11/09/2008 ]

La spirale des affrontements et violences entre jeunes et forces de l’ordre dans les quartiers les plus défavorisés peut à tout moment faire basculer ces espaces dans le chaos. Nos sénateurs et députés vont-ils s’attaquer au problème?

La spirale des affrontements et violences entre jeunes et forces de l’ordre dans les quartiers les plus défavorisés peut à tout moment faire basculer ces espaces dans le chaos, comme on l’a vu à des dizaines de reprise depuis 1980. Cette semaine encore, mercredi après-midi, dans le secteur de La Reynerie, un conducteur fait marche arrière, renversant les deux policiers qui avaient intimé l’ordre à l’automobiliste de s’arrêter. Les deux CRS, touchés l’un au bras, l’autre à la jambe, ont été légèrement blessés. Selon la Dépêche du Midi (édition de samedi), le jeune homme « aurait reconnu avoir « paniqué » au moment d’un contrôle routier. D’autres CRS ont ouvert le feu vers le véhicule en fuite « pour protéger leurs collègues », indiquait un responsable de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP). La voiture a été retrouvée peu après, vide, mais avec un impact de balle. Selon La Dépêche, « le projectile a explosé la lunette arrière de la Polo avant de ressortir par le pare-brise avant ». On est passé une fois encore, pas loin de la catastrophe. En parallèle, en région parisienne, Abdoulaye, 20 ans un étudiant en BTS de 20 ans qui habite la cité, de (Montfermeil, Seine Saint Denis), a fait l’objet le 14 octobre d’une interpellation controversée la cité des Bosquets (sa famille et ses voisins ont donné leur version).Aucune version claire n’est disponible.
Les premières images de l’interpellation, filmées par Ladj Ly, du collectif Kourtrajme, qui montrent les policiers ce soir-là, montrent des policiers frapper quelqu’un dans un hall. Jeudi 16 octobre, le parquet de Bobigny a saisi l’IGS (Inspection générale des services). Mercredi 22 octobre, 2 policiers ont été mis en examen pour « violences volontaires par dépositaire de l’autorité publique, avec arme et en réunion » ayant entraîné une Incapacité totale de travail (ITT) inférieure à 8 jours.
Mais, selon le DDSP (Directeur départementale de la sécurité publique) 93, Jean-François Herdhuin, il s’agit là d’images partiales. Il a annoncé vouloir aussi avoir davantage de moyens dans la police « Pour justifier l’emploi de la force par la police, surtout dans des situations difficiles ».
Il est urgent de dépasser l’approche par les outils (flash balls, taser, drones, caméras pour la police) et d’élaborer une approche globale des questions de sécurité et des rapports entre police et jeunes issus de l’immigration dans les quartiers pauvres. Ni le gouvernement ni le Parlement n’ont osé ouvrir ce débat après les émeutes hors normes de 2005. Se préparer à faire plus souvent usage de la force est se préparer à l’échec, à d’autres explosions. Ce sont les policiers de terrain qui en feront les frais, tout comme les quartiers sensibles. Le problème n’est pas de répondre à la violence des jeunes (tout à fait réelle) par plus de violence policière, mais d’anticiper ces situations, de se donner les moyens pour y arriver. Un DDSP seul ne peut y arriver sans une volonté nationale (puisque la France reste centralisée) et des moyens adéquats. La sécurité publique est délaissée par rapport aux unités spécialisées (qu’on regarde le budget de fonctionnement par agent et on s’en rend compte du premier coup d’œil). Or sa contribution à la cohésion sociale peut être importante. C’est à la représentation nationale, aux quelques sénateurs et députés soucieux des problèmes des zones pauvres et ayant acquis une précieuse expertise des questions de sécurité et de police qu’il revient d’ouvrir, enfin, le débat dans un esprit ouvert et dépassant les clivages partisans. D’autres pays ont pu le faire. Pourquoi pas la France ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s