AFP (rb/ng/er) 40% des Français jugent la police raciste mais 74% ont confiance en elle. [ 05/25/2011 ]

[ 05/25/2011 ]

Police-sondage
40% des Français jugent la police raciste mais 74% ont confiance en elle

PARIS, 25 mai 2011 (AFP) – Quelque 40% des Français estiment que la police est « raciste » mais 74% d’entre eux lui font confiance, selon un sondage Eurojustis/CNRS donnant des résultats au niveau national et pour le seul département de Seine-Saint-Denis.
Selon ce sondage effectué en mars 2011 pour une enquête coordonnée par le sociologue Sebastian Roché, partiellement révélée par Le Nouvel Observateur à paraître jeudi, 39% des personnes interrogées estiment que la police est « plutôt ou tout à fait raciste ». Ils sont 40% dans ce cas en Seine-Saint-Denis, le « 93 ».
Ce sondage a été effectué sur deux échantillons de 751 et 747 personnes, représentatifs des personnes âgées de 18 ans et plus au niveau national et en Seine-Saint-Denis, « permettant » ainsi « de mieux aborder les zones pauvres et les minorités », a déclaré M. Roché à l’AFP.
Le « score de confiance générale » des Français dans leur police est « correct » (74%), a estimé M. Roché en commentant les résultats de cette étude auprès de l’AFP. Mais la police fait « nettement moins bien que la gendarmerie surtout en Seine-Saint-Denis, ce qui indique quel modèle de police les gens préfèrent ».
Les Français estiment que la police « abuse des contrôles contre +certaines personnes+ », ce qui est surtout le cas dans le « 93 » (45%), selon le sociologue.
Ils pensent que « les personnes d’origine étrangère sont moins bien traitées » (46% en France, 56% en Seine-Saint-Denis) par la police, qui a en outre « le plus fort déficit de confiance de toutes les institutions » dans le « 93 ».
« Les plus insatisfaits de la police sont les jeunes de 18-29 ans », a souligné M. Roché.
Concernant la fréquence des contacts avec les policiers, la France et le « 93 » en comptabilisent « autant » mais « dans le détail, c’est plus de contrôles routiers en France et plus de contrôles d’identité » dans le « 93 », a précisé le sociologue.
Le sondage révèle également que « le clivage droite-gauche sur les questions de sécurité persiste ». Il « concerne la manière de procéder de la police », son « défaut d’égalité entre citoyens », les « gens de gauche critiquant les biais ethniques dans la police », selon M. Roché.
Le sociologue a relevé que « plusieurs questions lourdes sont posées à la police » par cette étude: son « organisation », sa « doctrine », sa « connaissance des populations » et la « prise en compte de la dimension ethnique par son système ».
« Les relations police/minorités vont peser très lourd dans les villes de plus en plus multi-ethniques », a prédit le sociologue, qui a constaté par ailleurs un « déficit de bonne police » dans le « 93 ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s