Et si le système de police prenait l’avis des citoyens au sérieux ? Science fiction ? [ 05/30/2011 ]

[ 05/30/2011 ]

Dans le cadre d’un projet de recherche européen, nous avons commandé la réalisation d’un sondage par un institut ayant pignon sur rue (H2-0), au cours du mois de mars dernier. Il a été conçu par une équipe du laboratoire Pacte à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble (Guillaume Roux, Sandrine Astor). La presse s’en est fait l’écho, et notamment l’AFP et le nouvel observateur. voir le papier surhttp://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110525.OBS3880/sondage-exclusif-la-police-raciste-pour-40-des-francais.
Il en ressort qu’une grande partie des habitants de la France entière mais aussi de la Seine Saint Denis (nous avions deux échantillons distincts) trouvent que les forces de police ont un comportement discriminatoire vis-à-vis des minorités. Les standards ont bougé depuis 20 ans, de plus en plus de gens trouvent que les immigrés ou les étrangers (suivant les études) devraient avoir les mêmes droits. Et si cette exigence s’appliquait aussi à la police nous suggèrent-ils ?
Les usagers de la police sont également médiocrement satisfaits, une entreprise qui verrait entre 20 et 40 % de ses clients mécontents (beaucoup ou un peu) s’en émouvraient largement. Et pour cause: ils pourraient perdre leur confiance si le défaut de satisfaction durait.
Les syndicats de police ont largement réagi. voir html http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110530.OBS4191/la-police-raciste-pour-40-des-francais-ce-qu-en-pensent-les-syndicats.html
Ils objectent que le sondage n’est pas représentatif (l’institut est là pour attester du contraire), que les résultats ne reflètent pas la réalité (dont on se demande comment ils la connaissent sans l’étudier) etc… Bref ils bottent en touche. Circulez, il n’y a rien à voir.
On trouvera peut-être dommage que les pouvoirs publics ne soient pas engagés dans un suivi de la perception de la police par la population. Car si le gouvernement doit être celui du peuple et pour le peuple, la police doit être faite au nom du peuple mais encore pour lui. Ce qui suppose de savoir ce qu’il pense du service qui lui est rendu.
Un commissaire me faisait habilement remarquer que les résultats étaient curieux: « 40% qui considèrent la police raciste, ça ne laisse pas d’interroger. Curieux résultats au premier abord, puisque l’on doit conclure des deux pourcentages annoncés en titre qu’il y a des personnes qui font confiance à la police (74 %) tout en la considérant raciste ». Exact. Et très bien vu.
Alors, comment comprendre cela ? Il ne faut pas exclure qu’une partie des gens jugent favorablement les préjugés. Ainsi, certaines personnes pensent que les minorités méritent d’être moins bien traitées (et que d’une manière générale elles ne doivent pas avoir les mêmes droits). Ces personnes pensent alors que si la police agit suivant des principes discriminatoires, elle mérite leur confiance.
Quoiqu’il en soit, il n’est pas intéressant que ce soit une initiative de la commission européenne qui permette de financer des études comparées sur les indicateurs de la confiance dans le système pénal alors que les Etats membres sont ceux qui mettent en oeuvre les politiques de sécurité mais, dans le même temps, ne jugent pas utile de connaitre les attentes, le niveau de satisfaction et le jugement sur leur police.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s