Insuffisante réflexion stratégique sur la sécurité publique [ 10/05/2010 ]

[ 10/05/2010 ]

La France souffre d’une « insuffisance de réflexion stratégique » sur la sécurité publique. Ce qui intéresse l’État c’est d’abord l’ordre public, et ensuite la police judiciaire et pas la sécurité publique, toujours la dernière roue du carrosse.
Il faut ajouter que l’hexagone souffre aussi d’une « insuffisance doctrinale ». Quelle est le rôle de la police dans la lutte pour la sécurité des citoyens, comment doit-elle s’y prendre, faut-il la réorganiser, et comment? La plus grosse erreur actuelle consiste à croire que la sécurité et la police sont la même chose. Or la sécurité se trouve au croisement de l’action de plusieurs acteurs, elle est partenariale. Lutter contre la drogue, par exemple, c’est éduquer les adolescents, faire sortir les personnes qui abusent des drogues de leur addiction et enfin lutter judiciairement contre les trafics. Le tout devant être coordonné localement (on ne coordonne pas centralement les actions de terrains avec efficacité).
Il convient ensuite de pointer la faible capacité d’analyse des phénomènes délinquants par le ministère de l’Intérieur. Il y a eu d’indéniables progrès avec les travaux descriptifs de l’ONDRP (Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale), mais il n’existe pas de capacité d’analyse, par exemple des causes d’une hausse ou baisse des différents types de délits. L’administration est complètement dépourvue de connaître l’efficacité de ses politiques. L’exemple le plus frappant est fourni par le vrai-faux rapport de l’IGA (Inspection générale de l’administration) sur la vidéosurveillance, qui lui trouve des vertus… uniques au monde lorsqu’elle est déployée en France. Ce document caractérise la faiblesse du système français : les inspecteurs reçoivent des instructions du ministre (qui gère leur carrière) et rendent leur rapport au même ministre. Eviter de déplaire devient une priorité plus haute que les autres.
Il serait donc souhaitable que la France créé un cadre institutionnel permettant le dialogue entre la police, la gendarmerie et l’université afin de faire monter le niveau et l’indépendance des anayses.
Autre insuffisance, démocratique cette fois: il n’existe « aucune forme de consultation de la société civile par la police », ni au niveau central ni au niveau local, ce qui engendre un « éloignement entre l’usager et les responsables policiers ». On peut formuler plusieurs propositions pour corriger cela. D’abord, séparer la responsabilité opérationnelle, qui relève des chefs de la police, de la définition de la stratégie qui revient au politique en s’inspirant du modèle anglais, qui est le plus démocratique d’Europe. Dans ce cadre nouveau, des plates-formes de rencontre entre policiers et citoyens devraient voir le jour afin que les citoyens se retrouvent dans les actions de leur police.
Le Parlement est très mal informé des questions de police par les responsables gouvernementaux, les indicateurs de performance qui lui sont présentés par exemple lors de la loi de finance sont lacunaires, redondants, partiels et c’est peu dire qu’ils ne permettent pas aux élus de la nation de faire le travail pour lequel ils ont un mandat. Le Parlement a certainement un rôle critique à jouer dans la modernisation de la gouvernance de la police en France, et également dans l’évaluation de la performance policière.
Enfin, on doit ajouter que la France ne s’est pas dotée d’un système d’investigation des « bavures » policières qui soit complètement autonome, et se tient donc en retrait des tendances les plus lourdes permettant d’augmenter les garanties démocratiques et de respect du droit sur les systèmes de police.
Autre idée : tenter de développer les partenariats opérationnels au niveau local, afin de sortir de l’équation « police = sécurité », mais en prend on bien le chemin avec cette philosophie?
Y aurait-il encore du pain sur la planche dans le domaine de la sécurité?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s