La police en mal de légitimité chez les jeunes

Enquête UPYC (CNRS Sciences Po Grenoble)

La légitimité policière ne jouit pas d’une assise forte et se dégrade au fil de l’adolescence. Les jeunes sont très partagés à propos des policiers. 55% se sentiraient du côté de la police en cas d’affrontement. 43% ne pensent pas que leur devoir est d’obéir aux policiers.

Cette question est une mesure directe de la légitimité ( Penses-tu que c’est ton devoir d’obéir aux policiers ?  les positions de 0 à 4 sur une échelle allant de 0 à 10, où 10 représente le niveau maximal de désaccord sont illustrées sur le graphique). Dans les zones les plus défavorisées (voir graphique) les jeunes qui s’accordent avec l’idée d’un devoir d’obéissance sont une grosse moitié (Marignane-Vitrolles), ou même une minorité (Marseille Littoral Nord).

Capture d’écran 2016-02-04 à 11.58.33.png

En avançant en âge et dans leur scolarité, les jeunes sont de moins en moins convaincus de la légitimité de la police. 61% à 12 ans, ils ne sont plus que 53% à 15 ans à trouver qu’obéir aux forces de l’ordre est leur devoir.

Capture d’écran 2016-02-04 à 11.48.18.png

Il faut dire que 40% des jeunes pensent que dans la vie de tous les jours, « les jeunes comme eux sont moins bien traités que les autres ».

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s