Combien de musulmans en France?

PJmedia, un media américain, s’intéresse à la taille de la population musulmane en France, avec un soupçon de French bashing (surprenant puisque le conservateur nouvelle mouture comme Donald Trump voulait s’inspirer des mesures anti terroristes prises par les « socialistes » français). Et titre que « la dernière étude publiée trouve que 25% des adolescents sont musulmans ». C’est celle de votre serviteur dont il s’agit. Voir: https://pjmedia.com/blog/latest-survey-finds-25-of-french-teenagers-are-muslims/2/

PJmedia fait le point sur les sondages existants : d’après le CSA qui a fait de nombreuses études sur la religion en France, 6% des citoyens et résidents de France s’identifient à l’Islam en 2012, soit 4 millions sur 65. L’Ifop s’accorda à donner 7% en 2011, soit 4,5 millions. Pew conclut de ses études de 2010 que le pourcentage était de 7,5% soit 4,8 millions. Le CIA factbook donne une évolution de 7 à 9% en 2015, soit une augmentation de 4,6 à 6 millions (sur 66). L’Ined en 2009 donnait la valeur de 8%, soit 5,1 millions et plus tard de 9% en 2014, soit 5,8 millions.

Comment expliquer la différence ? Dans mon étude sur les adolescents dans un département très urbanisé, les Bouches du Rhône, je trouve effectivement que 25% des adolescents se déclarent musulmans, une proportion bien supérieure au 7,5 à 9% donnés jusqu’alors.

L’échantillonnage que nous avons réalisé procède par tirage aléatoire sur liste, une méthode qui garantit une meilleure représentation que les quotas utilisés par les instituts de sondage la plupart du temps. Et la taille de l’échantillon (10 000) donne des intervalles de confiance aux chiffres bien meilleurs que ceux des instituts à une date donnée.

Mais, le fait de se situer dans les zones urbaines où les musulmans sont concentrés explique aussi la différence. Les moyennes nationales additionnent le Cantal et Paris, ces valeurs moyennes étant des abstractions qui n’existent nulle part lorsque la réalité de la répartition géographique est très clivée. Il n’est donc pas étonnant qu’en se concentrant sur les zones urbaines, mes pourcentages soient plus élevés. J’ai échantillonné tout le département, y compris les zones rurales, mais elles pèsent peu dans ce cas (moins que dans le Cher ou l’Ardèche). Malgré tout le pourcentage serait sans doute plus élevé dans le 9-3, en banlieue  parisienne, ou environ les 2/3 des adolescents ont des origines étrangères.

Enfin, si les familles musulmanes ont plus d’enfants, lorsqu’on se focalise sur ceux ci (les collégiens), la part des musulmans est plus grande que chez les vieux adultes (et même la population en moyenne).

J’ajoute que ces 25 % de musulmans sont une moyenne du département et que donc dans les zones défavorisées de Marseille, le pourcentage est bien plus élevé. Il s’agit de la religion la plus concentrée géographiquement.

On trouvera le rapport de l’enquête sur http://www.les-adolescents-et-la-loi.fr

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s