Mesures face au terrorisme: les surenchères ont commencé

L’ex-chef de l’Etat Nicola Sarkozy avait donné la tonalité en reprochant à Hollande de ne pas avoir pris la mesure « de l’extrême gravité de la situation ». Il laisse d’abord le soin à ses portes voix de réclamer « des mesures exceptionnelles », et notamment celle du député LR Laurent Wauquiez de placer en centre d’internement toutes les personnes avec une fiche « S » . Et le Premier Ministre Manuels Valls ne l’a pas rejetée : « Je suis ouvert à toutes les propositions car les Français demandent de l’efficacité », même si cela conduirait à constituer un prison illégale, hors du cadre de l’Etat de droit, rejoignant l’approche honnie de Gantanamo.

M. Sarkozy propose maintenant d’assigner à résidence toutes les personnes fichées S, avec un bracelet électronique, il a d’abord demandé à ce que « les personnes qui consultent des sites djihadistes » soient « considérées comme des djihadistes », sur TF1 dimanche 15 novembre. Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a annoncé sur France 2 le même soir avoir entamé des démarches pour la « dissolution » de mosquées radicales, et M. Valls a confirmé, lundi matin sur RTL, que mosquées et associations radicales « qui s’en prennent aux valeurs de la République » doivent être fermées. Robert Ménard va dans le même sens : « Arrestation immédiate de tous les islamistes fichés S. (…) Création de camps de prisonniers. Fermeture immédiate de toutes les mosquées mêlées à l’activité islamiste radicale. Expulsion des imams et des fidèles étrangers liés à ces mosquées radicales. Surveillance ou arrestation de ceux naturalisés ou convertis ». Et pour les maires il recommande une police municipale dotée de « pistolets – mitrailleurs, pouvoir d’investigation. C’est un minimum ».

Des mosquées radicales on peut étendre le filet aux mosquées salafistes, du djihadiste à celui qui consulte un site djihadiste, et des islamistes aux convertis à l’Islam. Or, le but de l’Etat islamique est par l’effroi de provoquer une stratégie de tension intérieure. Selon Gilles Kepel, telle est bien la stratégie mise en place dès 2005 par Abou Moussab Al-Souri dans son Appel à la résistance islamique mondiale qui prévoit que la multiplication des attentats va engendrer des lynchages de musulmans, des attaques de mosquées, des agressions de femmes voilées et ainsi provoquer une mise à feu et à sang l’Europe. Les premiers éléments du débat politique et de la réponse gouvernement mal étalonnée peuvent alimenter la stratégie de l’EI en stigmatisant la population musulmane dans son ensemble.

La crainte qu’on peut avoir est naturellement que la sur simplification du problème et des solutions ne conduise à l’effet inverse à celui recherché, qu’elle soit une stimulation des vocations, une confirmation que c’est bloc contre bloc – chacun ayant des frontières bien définies, de pousser les indécis dans l’autre camp, bref de contribuer à communautarisation et à la radicalisation qu’on veut combattre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s